L'identité du droit de l'Union européenne. Mélanges en l'honneur de Claude Blumann

Sous la direction de Brunessen Bertrand, Fabrice Picod et Sébastien Roland, cet ouvrage a été publié chez Bruylant (septembre 2015)

L'identité du droit de l'Union européenne. Mélanges en l'honneur de Claude Blumann

L’apport du Professeur Claude Blumann au droit de l’Union européenne est considérable. Par son œuvre doctrinale et son action au sein de différentes institutions, Claude Blumann a apporté une contribution unique tant à la connaissance scientifique du droit de l’Union européenne qu’à sa reconnaissance comme discipline autonome des Facultés de droit. Il est ainsi l’un des auteurs qui a le plus concouru à mettre au jour et même à façonner l’identité du droit de l’Union européenne, identité à la fois de la discipline et de son objet.

Identité disciplinaire, en premier lieu. L’action du Professeur Blumann nous incite à penser la matière « droit de l’Union européenne » dans sa singularité académique, à réfléchir à la manière dont elle doit être enseignée et étudiée. Il a œuvré pour qu’elle ait une existence propre et ne soit pas abordée de façon diffuse, transversale et finalement cursive à travers les disciplines traditionnelles des Facultés de droit.
Ses efforts ont ainsi permis sa pleine reconnaissance comme discipline autonome, depuis, notamment, la création d’un enseignement de droit matériel en L3 jusqu’à l’inscription d’une épreuve spécifique de droit européen au premier concours d’agrégation de droit public.

Identité de l’objet, c’est-à-dire singularité scientifique du droit de l’Union européenne, en second lieu. Par ses travaux doctrinaux, mais aussi l’animation de centres de recherche, l’organisation et la participation à des manifestations scientifiques ou encore la direction de thèses, le Professeur Blumann a contribué à clarifier les grandes problématiques fondamentales du droit de l’Union européenne, les questions « existentielles » de ce droit, pour reprendre un mot qu’il affectionne. Nature juridique de l’Union, grands équilibres institutionnels, principes et procédures, sens des politiques européennes ont été au cœur de sa réflexion.

On doit ainsi au Professeur Blumann d’avoir été tout à la fois un penseur du processus d’intégration européenne, dont il s’est efforcé de révéler l’irréductible spécificité, mais aussi et par voie de conséquence d’avoir relevé le défi de la constitution d’une branche distincte des études juridiques.