Mélanges en l’honneur de Francis Kernaleguen. Liber amicorum

Cet ouvrage a été réalisé sous la direction de Véronique Bouchard et de Brigitte Feuillet-Liger

Mélanges en l’honneur de Francis Kernaleguen. Liber amicorum
  1. Présentation
  2. Contributeurs

Présentation

Francis Kernaleguen, professeur émérite de l’Université de Rennes 1, a tout au long de sa carrière enseigné avec passion à des générations de juristes, le droit des personnes et de la famille, le droit de la procédure civile, les institutions judiciaires et le droit processuel.
Directeur de l’Institut d’études judiciaires de Rennes pendant vingt ans, il a aussi formé et accompagné jusqu’à l’école de la magistrature ou aux barreaux de nombreux magistrats et avocats qui tous témoignent que cet excellent juriste, doublé d’un humaniste chaleureux, leur a laissé le souvenir d’un enseignant exemplaire au rôle souvent déterminant dans leur vocation. Par cet ouvrage, ses collègues et amis universitaires ont donc voulu lui rendre hommage en inscrivant leurs contributions dans les thèmes qu’il a lui-même explorés dans ses écrits et communications.
Cet ouvrage comprend ainsi vingt et un articles regroupés autour de trois pôles. La famille et la justice s’imposaient naturellement et ont conduit les différents auteurs à s’interroger sur le sens actuel et le devenir de ces deux institutions essentielles à toute vie sociale. Mais comme la vie de Francis Kernaleguen ne pouvait se réduire à cette double thématique, le lecteur découvrira aussi dans une partie « Variétés » l’interprétation juridique plus inattendue d’un certain nombre de ses passions, telles le rugby, le chant choral, la nature ou encore le bricolage…

V. Bouchard et B. Feuillet-Liger, Mélanges en l’honneur de Francis Kernaleguen. Liber amicorum, Rennes, Presses universitaires de Rennes, octobre 2016

Contributeurs

  • Philippe Pédrot, "Le dépaysement contemporain du droit de la famille"
  • Bénédicte Bévière-Boyer, "La famille, une entité à reconnaître juridiquement"
  • Brigitte Feuillet-Liger, "L’incidence de la biomédecine sur la famille"
  • Marie-Laure Cicile-Delfosse, "De quelques réflexions sur « une réforme de civilisation » en matière de filiation"
  • Maria Claudia Crespo Brauner, "La pluralité familiale en droit brésilien : l’invention du droit des familles"
  • Véronique Bouchard, "Les contrats onéreux et les relations familiales… Vingt ans après…"
  • Raymond Le Guidec, "Divorces et liquidations-partages. Théorie et pratique des procédures"
  • Marion Del Sol et Sylvie Moisdon-Chataigner, "Dépendance : et si nous parlions enfin d’anticipation ?"
  • Didier Truchet, "À la recherche d’une responsabilité administrative en matière familiale"
  • Georges Fournier, "Droit fondamental d’alerte"
  • Sylvain Soleil, "Éclaircir la religion du Juge. L’expertise d’écritures et signatures en matière civile au xviiie siècle"
  • Loïc Cadiet, "Les conflits d’intérêts et les professions de justice. Approche de droit processuel"
  • François Leborgne, "De quelques réflexions sur l’article 48 du Code de procédure civile, envisagé au travers de la loi du maximum de différence entre le droit du Traité et la loi interne"
  • Édouard Verny, "La composition pénale : la juste mesure"
  • Marie-Yvonne Crépin, "Un juriste breton du xviiie siècle, Poullain du Parc"
  • Jean Danet, "Libres propos sur l’enseignement du droit, la représentation de l’excellence et le gâchis"
  • François Collart Dutilleul, "Propos sans prétention sur les ressources de la nature, de l’agriculture et de la procédure en Argentine"
  • Cristina Corgas-Bernard, "Le chant du droit contemporain de la responsabilité civile"
  • Gwenaëlle Durand-Pasquier, "La responsabilité du bricoleur cédant son bien"
  • Philippe Pierre, "Rugby et responsabilité civile. Petit abécédaire jurisprudentiel"
  • Édouard Richard, "Un avant-goût de L’Argent, la question du rôle des syndicats dans le placement des titres de sociétés (fin du xixe siècle)"