Penser international au local : articulations et contradictions (PILAC)

PILAC, réseau de recherche interdisciplinaire sur les questions d’internationalisation des territoires, vient de lancer son site web en décembre 2021.
réseau PILAC (Penser l'international au local)

Présentation

Le réseau PILAC (Penser l'international au local) est un réseau de recherche interdisciplinaire en construction sur les questions d’internationalisation des territoires. Outre la confrontation des regards de chercheurs issus de différentes disciplines des sciences sociales, le réseau vise également à faire se rencontrer universitaires et professionnels lors de journées d’étude et de séminaires. Ses travaux actuels portent sur les enjeux que posent les logiques d’internationalisation des territoires locaux en matière de démocratie locale, sous l’angle d’une part de la subsidiarité et d’autre part de l’inclusion et la solidarité citoyenne. Le réseau PILAC est financé par un Défi scientifique de l’Université Rennes 1 et s’appuie sur deux laboratoires de recherche, l’IODE (UMR CNRS 6262) et Arènes (UMR CNRS 6051).

Site web : https://pilac.univ-rennes1.fr/

Résumé du projet

L'internationalisation des territoires est un phénomène dynamique qui croise des contextes mouvants, que ce soit au niveau des relations entre le local et le national, du contexte européen ou encore international. La structuration du réseau PILAC s’organise dans un premier temps autour de quelques thématiques particulièrement prometteuses (villes et objectifs de développement durables, internationalisation universitaire, internationalisation culturelle, migrations, numérique). Il s’agit de faire le point sur le recours à l’international comme option ou nécessité s’imposant aux territoires, puis de chercher à analyser la façon dont les acteurs territoriaux cherchent à concilier des exigences, parfois contradictoires

Parmi les atouts et spécificités de ce projet, deux peuvent être mis en exergue. Premièrement, l’interdisciplinarité du réseau de recherche créé correspond, d’une part, à la démarche intra-pôle des deux responsables du projet (Claire Visier, MCF HDR en science politique Université de Rennes 1/Arènes et Sandrine Turgis, MCF en droit public Université de Rennes 1/IODE) et, d’autre part, à une nécessité intellectuelle afin de saisir au mieux les enjeux de l’internationalisation des territoires. Deuxièmement, le réseau aura pour vocation d’initier une dynamique d’échanges entre des spécialistes du local et des spécialistes de l’international mais aussi entre chercheurs, élus et professionnels.