Le droit à l’oubli numérique : enjeux et perspectives

Colloque organisé par l'IODE sous la responsabilité scientifique de Maryline Boizard

Le droit à l’oubli numérique : enjeux et perspectives
  1. Présentation
  2. Vidéos des interventions

Présentation

Le droit à l’oubli n’est pas consacré de façon générale par le droit français ou européen. Il apparaît dans des textes particuliers soucieux de protéger les données personnelles des individus ou en jurisprudence, sous le couvert de principes fondamentaux du droit, notamment, le droit au respect de la vie privée.
Si la problématique n’est pas nouvelle, le développement des techniques de communication et de diffusion des informations via Internet et, tout particulièrement l’essor des réseaux sociaux, lui donne une dimension totalement inédite. En effet, l’oubli, dans sa vertu reconstructrice, peut-il encore jouer dans la société numérique ? On peut en douter car l’avènement des technologies numériques et informatiques change profondément la donne sous l’influence de trois facteurs. Tout d’abord, la digitalisation qui permet de stocker des données sans risque d’altération. Ensuite, Internet qui offre au grand public une accessibilité potentielle à une grande partie des données stockées et enfin, l’activité des moteurs de recherche qui offre à tous une accessibilité réelle à une grande partie des données stockées. Dans ce contexte, le colloque réunira sociologues, informaticiens, juristes et économistes pour déterminer s’il convient de faire émerger un droit nouveau, le droit à l’oubli et, d’en définir les modalités.

Vidéos des interventions

  • Communication de Catherine Lejealle, sociologue et professeur associé à l’ESG Management school

 

  • Communication d'Annie Blandin, professeur en droit public, Chaire européenne Jean Monnet, Télécom Bretagne, IODE, b-com

 

  • Communication de Sébastien Gambs, maître de conférences en informatique, ISTIC, Université de Rennes 1 (Chaire de recherche commune avec INRIA) et Guillaume Piolle, professeur assistant en informatique, Centrale Supélec Rennes, b-com

 

  • Communication de Gustav Malis, doctorant Télécom Bretagne, IODE, b-com

 

  • Communication de Maryline Boizard, maître de conférences en droit privé, Université de Rennes 1, IODE

 

  • Communication de Sandrine Turgis, maître de conférences en droit public, Université de Reims Champagne-Ardenne, chercheur associé IODE

 

  • Communication de Erwan Alix, journaliste, Community manager éditorial, Ouest-France

 

  • Communication de Gilles Dedessus Le Moustier, maître de conférences en droit privé, Université de Rennes 1, IODE

 

  • Communication de Sylvie Moisdon-Chataigner, maître de conférences en droit privé, Université de Rennes 1, IODE

 

  • Communication de Fabrice Rochelandet, professeur en sciences de la communication, Université Paris Sorbonne Nouvelle, IRCAV

 

  • Communication de Cristina Corgas-Bernard, maître de conférences en droit privé, Université de Rennes 1, IODE