L'intérêt de la personne protégée

6e colloque EHESP-FHF-Rennes1

L'intérêt de la personne protégée
  1. Responsables scientifiques
  2. Présentation

Responsables scientifiques

Karine Lefeuvre, professeure de l'EHESP
Sylvie Moisdon-Chataigner, maître de conférences HDR, Université de Rennes 1 (IODE UMR CNRS 6262)
Annie Lelièvre, adjointe en charge du secteur médico-social, FHF

Présentation

Après le colloque organisé en juin 2014 sur « La place de la famille dans la protection juridique des majeurs », ce 6e colloque EHESP-FHF-RENNES 1 est consacré à une notion clé du dispositif de protection juridique des majeurs : L’intérêt de la personne protégée.

L’intérêt c’est ce qui importe à chacun, ce qui lui sera avantageux et bénéfique. Au regard du principe d’autonomie qui suppose que la personne décide seule de ses faits, gestes et actes, quelle place occupe l’intérêt ? Qui peut apprécier quel est le meilleur intérêt pour la personne et selon quelles modalités ? Comment les professionnels des établissements et services peuvent-ils se positionner sur cette question en concertation avec les personnes mandatées pour l’exercice de la mesure ?

L’enjeu est évidemment d’autant plus fort qu’il s’agit de personnes vulnérables, à protéger ou bénéficiant d’une mesure de protection et entrant de ce fait dans le champ du mécanisme juridique de l’assistance ou de la représentation. La question de l’intérêt se pose sans nul doute à toutes les étapes de la mesure et même en amont de celle-ci pour l’usager, ses proches et tous professionnels de la protection en établissement comme à domicile.

Objectif(s) :

  • Interroger la notion d’intérêt que l’on retrouve dans les textes du champ sanitaire, social et médico-social relatifs aux droits des usagers et très présente dans la loi du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs
  • Mesurer comment l’intérêt de la personne vulnérable est connu, évalué et respecté par ceux qui interviennent pour autrui, quel que soit le degré d’intervention
  • Croiser les regards des personnes protégées, des proches et des différents professionnels quel que soit le contexte d’exercice des mesures de protection