Bienvenue à trois nouveaux enseignants-chercheurs qui rejoignent l'IODE

Le laboratoire IODE est heureux d’accueillir deux nouveaux membres, Luc GUÉRAUD et Marie MESNIL, ainsi qu’Alan HERVÉ, ancien membre associé qui devient membre permanent. Nous vous les présentons brièvement.

IODE

Luc Guéraud :
Après avoir soutenu son doctorat (sous la direction d’Hubert Guillotel puis de Sylvain Soleil et Yves Sassier) à la Faculté de droit de Rennes en 2007, Luc Guéraud a commencé sa carrière comme Maître de conférences à l’Université de Limoges en 2009. Agrégé en 2014, il a d’abord été nommé à l’Université de Nancy avant de rejoindre la Faculté de Rennes en septembre.
Sa thèse s’intéressait à la naissance de la coutume à travers l’exemple des successions médiévales dans le Poitou médiéval entre le Xe et le XIIIe siècle. Dans le prolongement de ce travail, sa recherche s’articule autour du droit coutumier médiéval, notamment dans l’Ouest de la France, mais également autour des institutions plantagenêts et du modèle anglo-normand avec une attention accrue pour la figure du sénéchal. Parallèlement, il poursuit un travail de transcription et d’édition scientifique d’un coutumier orléanais du milieu du XIIIe siècle, le Livre de Jostice et Plet.

Marie Mesnil :
Marie Mesnil a été recrutée en qualité de Maître de conférences à compter du 1er septembre 2017. Elle assure à la faculté de droit des enseignements principalement en droit de la sécurité sociale (formation initiale et continue) et prendra en charge la mise à jour du cours de droit de la sécurité sociale de l’UNJF.
Dans le cadre d’un financement de l’EHESP, elle a réalisé une thèse intitulée Repenser le droit de la reproduction au prisme du projet parental sous la direction du Pr. Anne Laude (Université Paris Descartes) et du Pr. Olivier Guillod de l’Université de Neuchâtel (thèse en cotutelle).  Cette thèse a obtenu le prix de thèse de la faculté de droit de l’Université Paris Descartes pour l’année 2015-2016.
Par ailleurs, Marie Mesnil a bénéficié d’une bourse post-doctorale de l’EORTC (European Organisation for Research and Treatment of Cancer – Bruxelles) pour un travail de recherché européen sur « le droit à l’oubli, comme perspective juridique pour répondre aux problèmes d’assurance rencontrés par les anciens malades du cancer ». Elle a également été pendant plusieurs années coordinatrice de la rédaction pour le Journal du droit de la santé et de l’assurance maladie. Elle est titulaire de la chronique « Focus Droit » dans la revue trimestrielle Les Tribunes de la santé et a déjà écrit de nombreux articles.

Alan Hervé :
Professeur de droit public désormais en poste à l'IEP de Rennes, anciennement Maître de conférences à l’Université de Paris 1 (2012-2014) et professeur à l’Université de Brest (2014-2017), Alan Hervé a soutenu sa thèse à l’Université de Rennes 1 en 2011.
Son retour en tant que membre de l’IODE, laboratoire auquel il était déjà associé depuis plusieurs années, s’inscrit dans la logique de ses recherches, qui portent sur le droit de l’Union européenne, en particulier le droit des relations extérieures de l’Union et le droit international économique (questions de commerce international et d’investissement). Alan Hervé a depuis de nombreuses années des liens scientifiques étroits avec l'équipe de l'axe Intégration européenne. Il s’intéresse en particulier à la problématique du libre-échange et des accords commerciaux négociés entre l’Union européenne et les pays tiers ainsi qu’à l’action de l’Union européenne au sein de l’Organisation mondiale du commerce (négociations et règlement des différends).
Il souhaite approfondir dans les prochaines années ces thématiques de recherche et plus généralement évaluer l’évolution du phénomène d’intégration européenne à l’aune des crises que traverse actuellement l’Union européenne. Il porte également une particulière attention aux récents développements de la gouvernance économique de la zone euro.
Alan Hervé a aussi quelques projets de colloques et de manifestations scientifiques, en particulier une manifestation scientifique portant sur le futur des relations UE/Afrique.