Boryana Ravutsova

Doctorante

Boryana Ravutsova

E-mail : 

  1. Axe de recherche au sein de l'IODE
  2. Thématiques de recherche
  3. Thèse

Axe de recherche au sein de l'IODE

Environnement, changements globaux et ressources naturelles

Thématiques de recherche

  • Lien entre droit et écologie du paysage
  • Notion de paysage
  • Cadre juridique de lutte contre la perte de biodiversité en milieu agricole

Thèse

Droit et dynamique des paysages agricoles : vers un cadre juridique repensé de lutte contre la perte de biodiversité en milieu agricole, sous la direction d'Alexandra Langlais et Françoise Burel

Résumé :
Le point de départ de la thèse est le constat fait par les écologues du paysage que le paysage exerce une influence importante sur la biodiversité, notamment en milieu agricole. En effet, le paysage conditionne la possibilité pour les organismes de trouver les ressources dont ils ont besoin au cours des différents stades de leurs cycles de vie. D'une part, c'est de la nature des éléments et du degré d'hétérogénéité du paysage que dépend la disponibilité des ressources nécessaires. D'autre part, le degré de fragmentation ou de connectivité des éléments du paysage détermine l'accès aux ressources disponibles ou, en d'autres termes, la possibilité pour les espèces de se déplacer entre les éléments du paysage. En termes d'application, les écologues du paysage considèrent, en particulier, que la lutte contre la perte de biodiversité en milieu agricole peut être améliorée par des mesures réfléchies et appliquées au niveau du paysage. Ils présentent le paysage comme étant un concept susceptible d'être mobilisé pour mieux lutter contre ladite perte. Se pose alors la question de savoir si cette vision du paysage est appropriable, si ce n'est déjà le cas, par le droit ? Le droit doit et peut-il suivre, et aussi, dans quelle mesure, les conclusions des écologues du paysage ? En particulier, il s'agit de savoir s'il serait pertinent et possible d'élaborer et d'appliquer, en droit, le concept de paysage en tant que concept, d'une part, intégrant plusieurs thématiques et acteurs, et, d'autre part, adaptable à différents contextes. Quels sont les fondements, écologiques et juridiques, qui pourraient appuyer une telle élaboration et application de ce concept en matière de lutte contre la perte de biodiversité en milieu agricole ? Comment pourrait être réalisée cette élaboration et application innovante du concept de paysage ; quels seraient les éventuels pièges et difficultés ? Notre hypothèse de recherche consiste à dire qu'une utilisation, en droit, du concept de paysage inspirée par l'écologie du paysage, en l'état actuel des connaissances, est susceptible de mener vers une lutte contre la perte de biodiversité en milieu agricole plus pertinente, plus acceptable, plus effective et plus efficace. Pour tester cette hypothèse, ce travail de recherche s'intéresse à deux grands potentiels du concept de paysage : d'une part, à son potentiel d'intégration, et, d'autre part, à son potentiel d'adaptation. Sont notamment examinées :

  • L'intégration de la lutte contre la perte de biodiversité en milieu agricole dans les politiques du paysage ;
  • L'intégration opérée par le paysage à l'intérieur de la politique sectorielle de lutte contre la perte de biodiversité en milieu agricole ;
  • L'adaptation de la lutte contre la perte de biodiversité en milieu agricole aux besoins des espèces ;
  • L'adaptabilité de la lutte contre la perte de biodiversité en milieu agricole par rapport à la dynamique des paysages agricoles.

 
Mots clés :
droit, écologie du paysage, paysage, biodiversité, agriculture, aménagement du territoire