Christel Dior Tamegui

Doctorant

Christel Dior Tamegui

E-mail : 

  1. Axe de recherche au sein de l'IODE
  2. Thématiques de recherche
  3. Thèse

Axe de recherche au sein de l'IODE

Intégration européenne

Thématiques de recherche

  • Problématique de la construction des « forces duales » au sein des armées des pays d’Afrique subsaharienne francophone (thèse)
  • Coopération sécuritaire Union africaine/ Union européenne
  • Sécurité humaine et système de défense et de sécurité en Afrique francophone
  • Nouvelles formes de menaces en Afrique
  • Les pays d’Afrique francophone face au phénomène terroriste

Thèse

La conversion d’une proportion significative d’unités des forces armées des nations d’Afrique francophone en « forces duales » : enjeu majeur en termes d’aménagement du territoire, sous la direction de Patrick Klaousen

Résumé :
La problématique sécuritaire africaine est spécifique. Les déterminants explicatifs de l’insécurité sont entre autres la pauvreté, l’inégale répartition des ressources nationales, l’exclusion sociale, la famine. Il s’avère que ces types de menaces à la sécurité s’accommodent mal des stratégies de sécurité  qui mettent l’accent seulement sur la mission militaro-militaire des forces armées.
Le présent travail de recherche se situe particulièrement dans la logique d’une interrogation sur l’opportunité d’un changement paradigmatique visant à construire au sein des forces armées des nations d’Afrique francophone des forces duales dotées de missions duales, c'est-à-dire des forces armées à qui des objectifs civils quantifiables seront confiés. Il s’agit de postuler que la prévention et la gestion des nouveaux types de conflits nécessitent l’utilisation d’une armée qui ne sera plus cantonnée à ses missions classiques (militaro-militaire) ; mais qui va assurer de manière intégrée une mission militaire et une mission civile dans une perspective d’aménagement du territoire et donc d’amélioration des conditions de vie des populations.
Dans le cadre de cette entreprise de recherche, notre raisonnement sera construit autour des questions suivantes : Les logiques opérationnelles actuelles des forces armées des États membres de la CEDEAO /CEEAC peuvent-elles leur permettre de gérer avec pertinence les situations de crises auxquelles ces États sont confrontés ? Peut-on envisager un changement de paradigme par la construction des forces duales dotées de missions duales ? Si oui, quels sont les atouts d’un tel changement de paradigme pour les Pays concernés ?
Par rapport à cette problématique, nous nous attacherons à démontrer la validité et la complémentarité des deux hypothèses suivantes : Les logiques opérationnelles actuelles des forces armées des États membres de la CEDEAO /CEEAC font d’elles des armées cantonnées aux affaires militaires qui correspondent aux missions classiques d’une armée (contrat opérationnel dont elles ne s’acquittent qu’imparfaitement voire pas du tout). De facto, cette prédisposition ne leur permet pas de répondre efficacement aux problématiques sécuritaires africaines qui présentent la particularité que la plupart des menaces à la sécurité viennent de l’intérieur et sont pour la plupart impossibles à résoudre avec les outils militaires classiques (hypothèse 1). Une fraction des forces armées des États membres de la CEDEAO/CEEAC peut être muée en forces duales dotées de missions duales ; ce qui fera d’elles des armées adaptées aux problématiques sécuritaires africaines et donc, des instruments efficaces de prévention et de gestion des crises ainsi que d’amélioration des conditions de vie des populations (hypothèse 2).
Pour rendre compte de toutes les dimensions possibles de travail, nous mobiliserons le constructivisme sécuritaire et la théorie du changement des politiques publiques comme cadres théoriques.

Mots clés :
« forces duales », sécurité, défense, forces armées, sécurité humaine, nouvelle forme de menaces, missions duales, missions civiles de l’armée, missions militaro-militaires, coopération militaire