MORDELLET-BÉRAIN Scarlett

Doctorante

E-mail : 

  1. Axe de recherche au sein de l'IODE
  2. Thématiques de recherche
  3. Thèse
  4. Enseignements

Axe de recherche au sein de l'IODE

Théorie et histoire des systèmes juridiques

Thématiques de recherche

  • Histoire des institutions dans l’ouest de la France au Moyen Âge
  • Droit médiéval : Haut Moyen Âge / Moyen Âge central

Thèse

Naissance d’un ressort d’administration locale : les vicomtes et les vicomtés en Bretagne du Xe au XIIIe siècles, sous la direction de Luc Guéraud

Résumé :
Le vicomte est traditionnellement présenté comme le personnage qui agit à la place du comte. En effet, le titre est forgé sur les termes « vice » et « comes », celui qui est à la place du comte. La charge vicomtale est une innovation institutionnelle et politique carolingienne dont les premières mentions dans les diplômes datent du IXe siècle.
Toutefois, si la présence de la titulature se multiplie, il semble que le personnage reste tout de même effacé. Dans le cadre de l’administration impériale carolingienne, le vicomte n’apparaît pas de manière systématique, même s’il est toujours intercalé entre le comte et le vicarius. Pourtant, c’est bien le comte qui représente le pouvoir royal au niveau local. Le vicomte n’a donc pour l’heure pas de véritable consistance institutionnelle. En conséquence, le vicomte n’est pas conçu comme une fonction propre : il n’est qu’un représentant du comte, un véritable lieutenant.
La Bretagne, au même titre que les autres régions du regnum, et bien qu’elle constitue un royaume autonome, connaît l’existence du phénomène vicomtal. Ainsi, il existe des vicomtes à Donges, dans le pays de Rays, dans le Poher et le Léon ou encore à Alet et dans le Porhoët. Leur présence est attestée entre le Xe et le XIIIe siècles. Mais il faut encore pouvoir déterminer quand ces vicomtes prennent peu à peu de l’ampleur et arrivent à se constituer comme des relais du pouvoir.
La question qui se pose est de cerner en premier lieu l’apparition des vicomtés bretonnes et l’origine des vicomtes bretons. Un des moyens de preuve qui permet d’attester cette évolution est de s’intéresser à la logique de patrimonialisation de la charge vicomtale. Mais cette patrimonialisation conduit aussi à réfléchir aux relations entretenues entre ces vicomtes et l’autorité comtale et ducale : sont-ils des serviteurs fidèles ? participent-ils au conseil du duc, remplissant ainsi leur devoir féodal ? entrent-ils dans une logique d’opposition et de contestation face au pouvoir central ? quelles sont les réactions du pouvoir comtal et ducal face au phénomène vicomtal ?
S’interroger sur le phénomène vicomtal consiste aussi à s’intéresser au pouvoir local. Cette forme de pouvoir intermédiaire est marquée par une logique de conservation et d’accroissement du poids politique grâce au développement de stratégies familiales, notamment matrimoniales, et à la constitution de réseaux sociaux (familiaux et institutionnels). Il doit donc maîtriser un territoire, ce qui peut expliquer la naissance des vicomtés, ce qui rejoint la question de l’exercice du pouvoir, notamment, pour le Moyen Âge, à travers la pratique de la justice.
De plus, la Bretagne connaît une évolution institutionnelle particulière avec l’arrivée des Plantagenêt dans la seconde moitié du XIIe siècle. Dans ce contexte, la domination Plantagenêt a-t-elle changé la situation en Bretagne ? A-t-elle tenté d’imposer les pratiques qui existaient en Normandie et s’est-elle trouvé en butte aux contestations de la noblesse bretonne ? De plus, la fonction politique ne peut être détachée au Moyen Âge du statut de la personne. Or, dans cette perspective, le duc réorganise les successions bretonnes grâce à l’Assise au comte Geoffroy en 1185 en consacrant l’indivisibilité des fiefs. Cette transformation du régime successoral a-t-elle des répercussions sur les familles vicomtales ? Entraîne-t-elle une recomposition des logiques héréditaires familiales qui rejailliraient sur la fonction vicomtale ?

Mots clés :
Vicomtés, vicomtes, administration locale, relais du pouvoir, exercice du pouvoir local, régime successoral, Plantagenêt, Bretagne féodale

Enseignements

  • Chargée de TD en Histoire des institutions publiques