L’IODE fait sa rentrée et accueille de nouveaux membres. Bienvenue à eux !

Pour cette rentrée 2016, Alexandra Bensamoun, Philippe Collet, Olivier Serra, Sandrine Turgis et Laure Juillard rejoignent l’IODE et prennent leurs fonctions au sein de la Faculté de droit et de science politique de l’Université de Rennes 1.

Robert Doisneau

Suite à sa qualification en tant que professeur, Alexandra Bensamoun, précédemment maître de conférences-HDR à l’Université Paris-Sud et directrice du CERDI, prend ses fonctions au sein de la Faculté de droit et de science politique de l’Université de Rennes 1 en cette rentrée 2016. Rattachée à l’axe de recherche Responsabilité et sécurité au sein de l’IODE, ses travaux portent sur le droit du numérique et le droit de la propriété intellectuelle.
 
Nommé maître de conférences au 1er septembre 2016, Phillipe Collet rejoint l’axe de recherche Responsabilité et sécurité. Ses recherches portent principalement sur le droit pénal général et spécial, le droit pénal des affaires, le droit pénal européen et la procédure pénale. Réalisée sous la direction de Didier Rebut, professeur à l’Université Panthéon-Assas, Philippe Collet a soutenu sa thèse L’acte coercitif en procédure pénale en 2014.  
 
Auparavant maître de conférences à la Faculté de droit et de science politique de l’Université de Montpellier, Olivier Serra a obtenu le concours d’agrégation 2016 en histoire  du droit (second au concours). Ses recherches portant sur l’histoire du droit économique, l’histoire et droit parlementaires, l’histoire du droit fiscal et également le droit du vin, Olivier Serra, est quant à lui, rattaché à l’axe de recherche Théorie et histoire des systèmes juridiques. Ses travaux ont été récompensés à plusieurs reprises notamment avec le grand prix de l’Académie Amorim (2014), le prix Ourliac d’histoire du droit de l’Académie de Législation (2013) et le prix Clinquart de l’Association pour l’histoire de l’administration des douanes (2013).
 
Enfin, Sandrine Turgis, maître de conférences depuis 2011 à l’Université de Reims et membre associée de l’IODE depuis 2012, rejoint l'axe de recherche Intégration européenne en tant que membre permanente. Ses travaux portent sur la protection des droits fondamentaux, le droit international et européen des droits de l’homme ainsi que droit et numérique.

De plus, la bibliothèque du CEDRE accueille une nouvelle assistante-documentaliste, Laure Juillard, qui a pris ses fonctions mi-septembre. La bibliothèque, labellisée Centre de Documentation Européenne (CDE) par la Commission européenne (Bruxelles), est spécialisée en droit de l’Union européenne et comporte également un fonds en droit international public et droits de l’homme.
 
Par ailleurs, Pierre-Louis Boyer, qui est maître de conférences à l’Université catholique de l’Ouest à Angers, rejoint le laboratoire. Spécialiste en histoire de la doctrine privatiste, en procédure civile et en philosophie du droit, il a obtenu son habilitation à diriger les recherches en juillet 2016. Sa thèse Un cercle intellectuel au cœur de l’évolution de la doctrine juridique. L’Académie de législation de Toulouse (1851-1958) a, par ailleurs, été récompensée par le Prix Sydney Forado en 2011 de l’Académie des sciences, inscriptions et Belles-Lettres et par le Prix Osmin Benech en 2015 (Prix spécial de l’Académie de législation). Pierre-Louis Boyer est rattaché à l’axe de recherche Théorie et histoire des systèmes juridiques.