Revue en ligne "Amplitude du droit"

Initié par Marion Del Sol et le laboratoire IODE, "Amplitude du droit" est un projet de revue juridique en accès libre. Le premier numéro de la revue est paru en juin 2022.

 

 

Appel à contributions

Vous souhaitez nous soumettre une contribution ? Consultez notre appel à contributions pour connaître le type d'articles ayant vocation à être publiés dans la revue ainsi que les modalités de soumission et d'évaluation des contributions.

À noter : Les contributions pour les deux numéros annuels sont à envoyer entre le 15 octobre et le 31 octobre ou entre le 15 mars et le 31 mars de chaque année, à l’adresse suivante : amplitude-iodeatuniv-rennes1 [dot] fr

Projet de la revue

En alliant originalité, exigence et accès libre, la revue Amplitude du droit se veut un espace de liberté, ouvert à la pluralité et à la fantaisie.

Cette revue entend apporter une contribution singulière à la recherche scientifique en droit mais également sur le droit. Toutes les branches du droit et toutes les thématiques sont les bienvenues ; aucune n’a vocation à être privilégiée. La pédagogie ne sera pas davantage un thème déprécié, la valeur scientifique d’un travail tenant au moins autant au traitement qu’au sujet. De même, l’interdisciplinarité et l’internationalité ont toute leur place au sein d’Amplitude du droit : la recherche sur le droit n’est pas l’apanage des seuls juristes et le phénomène social qu’est le droit ne se réduit pas à la France.

La revue Amplitude du droit se veut un lieu ouvert également pour ce qui est du traitement scientifique des objets de recherche. Elle n’entend pas imposer un format unique, lié à des contraintes qui obligent, notamment, à une brièveté et à une réactivité toujours plus grandes. Au contraire, Amplitude du droit a vocation à publier les travaux de qualité, individuels comme collectifs, en leur permettant le pas de côté qui les libère de ces contingences dans toute la mesure qu’appelle une démonstration scientifique rigoureuse et féconde. Il ne s’agit pas d’interdire les canons en vigueur pour la construction du plan ou la conception d’un appareil de notes de bas de page. Il s’agit de libérer la recherche de leur caractère trop souvent perçu comme obligatoire. Il ne s’agit pas de condamner les contraintes. Il s’agit d’offrir aux auteurs de ne suivre que celle(s) qui les stimule(nt).

Une telle ambition passe évidemment par des règles rigoureuses de sélection des travaux publiés. Pour ce faire, la revue soumettra les propositions de contribution à un processus qui garantira la qualité scientifique de la publication suivant les exigences habituelles dans de nombreux champs du savoir. D’une part, l’évaluation conduite pour la sélection des textes sera réalisée en aveugle. D’autre part, ladite évaluation se voudra constructive ; à cet effet, elle sera conçue dans un esprit de collaboration entre la revue et les auteurs afin de contribuer à l’amélioration des articles.

Assumant un esprit résolument volontariste, soutenue par la possibilité d’une large diffusion que la disponibilité en accès libre permet, Amplitude du droit a pour ambition d’apporter sa contribution au progrès de la recherche scientifique en droit et sur le droit. Elle compte pour ce faire sur le soutien des auteurs que cette politique éditoriale séduira.

Instances éditoriales

- Direction de la publication : David ALIS, président de l’université de Rennes 1

- Rédaction en chef : Marion DEL SOL, professeur à l’université de Rennes 1

- Secrétariat de rédaction et mise en ligne : Isabelle GRANDRIEUX, éditrice et webmaster à l'IODE

- Comité de rédaction

  • Marion DEL SOL, professeur à l’université de Rennes 1
  • Josépha DIRRINGER, maître de conférences à l’université de Rennes 1
  • Anne HAMONIC, maître de conférences à l’université de Rennes 1
  • Marion LEMOINE-SCHONNE, chargée de recherche CNRS
  • Tiphaine LE YONCOURT, maître de conférences à l’université de Rennes 1
  • Aurélien RISSEL, maître de conférences à l’université de Rennes 1
  • Laurent ROUSVOAL, maître de conférences à l’université de Rennes 1
  • Sandrine TURGIS, maître de conférences à l’université de Rennes 1

- Comité scientifique

  • Véronique CHAMPEIL-DESPLATS, professeure de droit public à l’université Paris Nanterre
  • Pascale DEUMIER, professeure de droit privé à l’université Jean Moulin Lyon III
  • Rafael ENCINAS DE MUNAGORRI, professeur de droit privé à l’université de Nantes
  • Mauricio GARCIA VILLEGAS, juriste et sociologue, professeur à l'université nationale de Colombie
    (Bogota)
  • Laetitia GUERLAIN, professeure d'histoire du droit à l'université de Bordeaux et membre junior de l’Institut universitaire de France
  • Christine GUILLAIN, professeure de droit pénal à l’Université Saint-Louis - Bruxelles (Belgique) et responsable du Groupe de recherche en matière pénale et criminelle (GREPEC)
  • Assata KONE-SILUE, docteure en droit et enseignante-chercheuse à l'université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan (Côte d’Ivoire), membre du Conseil constitutionnel de Côte d’Ivoire
  • David LE BRETON, professeur de sociologie à l’université de Strasbourg, membre de l’Institut universitaire de France (IUF) et de l’Institut des études avancées de Strasbourg (USIAS)
  • Olivier LECLERC, directeur de recherche CNRS
  • Anthony MERGEY, professeur d’histoire du droit à l’université Paris II Panthéon-Assas
  • Jean-Marc SOREL, professeur de droit public à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne
  • Pierre-Yves VERKINDT, professeur de droit émérite de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne

- Comité de lecture

Il est constitué, pour chaque article, de deux experts, un interne et un externe, choisis par le comité de rédaction. Sont considérés comme internes tous les chercheurs et enseignants-chercheurs appartenant à l’université de Rennes 1 et/ou membres du comité de rédaction ou du comité scientifique de la revue. L’expert externe est choisi parmi les spécialistes de la thématique traitée par l’article. 

Consignes aux auteurs

Nous vous remercions de consulter les consignes aux auteurs avant toute soumission de contribution à la revue.

Projet REGOSO

La revue Amplitude du droit s'inscrit dans le cadre de REGOSO, l’un des 22 projets lauréats du 1er appel à projets du Fonds national pour la science ouverte (FNSO), lancé en 2020 en faveur de l’édition scientifique ouverte. Porté par la Maison des sciences de l'homme en Bretagne, REGOSO vise à mettre en œuvre, pendant deux ans, un accompagnement gradué et mutualisé pour un bouquet de 11 revues du Grand Ouest en accès libre.